Rupture du ligament croisé antérieur

On Opère ou Pas ?

 

C'est une décision qui se prend au cas par cas. Dans le cas d'une rupture isolée, il n'y à pas d'urgence à opérer.

Pour avancer il faut répondre à deux questions :

 

 - Quel sport voulez-vous pratiquer "demain"?

 

 - Comment imaginez-vous votre vie dans 25 ou 30 ans ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le ligament croisé antérieur assure la stabilité du genou lors des mouvements de rotation. Sa non efficience rend périeuse la pratique d'un sport où le changement de direction rapide fait parti du jeu (prise d'appui, feintes de corps ...).

Le caractère non fonctionnel de ce ligament croisé antérieur induit un "jeu" dans l'articulation qui aboutit à  une usure prématurée du genou. Quelques années plus tard, les ménisques s'abiment puis le cartilage (arthrose).

Au delà de 45 - 50 ans, le risque arthrosique  futur n'est plus un argument pour choisir une chirurgie.

 

La chirurgie est classiquement reservée aux personnes jeunes et motivés ou lorsqu'il existe des lésions associées qui entraînent une instabilité dans la vie quotidienne. Enfin, la chirurgie peut trouver également son indication dans l'exercice d'un métier avec port de charges lourdes dans un environement instable (chantier, échaffaudage ...).

La reprise du sport post chirurgie est possible dès sept mois sous réserve  d'une  kinésithérapie bien conduite et du type de sport pratiqué. Cliquez ici pour en savoir plus sur les critères de reprise du sport après une chirurgie (ligamentoplastie).

 

Institut Médical Sport Santé

34 av. du Général Sarrail

Porte C

75 016 Paris

Tel: 01 87 44 24 24

www.imss- sfp.com