Syndrôme de l'essuie glace
Syndrome de l'essuie-glace

C'est Quoi ?

 

La syndrome de l'essuie-glace appelé également syndrome du TFL (Tenseur du Fascia Lata - muscle en rouge sur schéma) correspond à une inflammation induite par le "frottement" entre le tendon de ce muscle et la partie la plus proéminente du genou sur son coté externe (condyle fémoral externe). Lors de la course, ce tendon balaye cette zone située en dessous d'elle. La répétition de ce mouvement  "d'essuie-glace" provoque parfois une "irritation" se traduisant par une douleur sur le côté externe du genou qui apparait après un certain temps de course qui est sensiblement le même à chaque fois. Cette douleur augmente rapidement et impose l'arrêt de la course. Dès lors cette dernière diminue voir disparait rapidement.

Quelles Suites ?

 

Le syndrome de l'essuie-glace est une pathologie bénigne mais potentiellement invalidante. Sans traitement, au fil du temps, les distances parcourues sans douleur s'amenuisent et finissent par imposer l'arrêt total du running alors que les autres sports sont pratiqués sans problème. En effet, pour que le syndrome du TFL "fasse parler de lui", il faut que le mouvement soit répété de manière régulière pour une flexion du genou proche de 25°.

En dehors de la douleur, il n'a pas de risque médical à continuer à courir, le tendon ne va pas de rompre !

 

Que Faire ?

 

En dehors de ces épisodes douloureux, le genou est normal et indolore. Pour réveiller ces douleurs il faut "forcer" le tendon du TFL à frotter sur le condyle externe. Le test de Renne (répétition des flexions du genou sur un pied) et de Noble (appui sur le tendon lors des flexions répétées du genou) réveille cette douleur.

Il n'est habituellement pas nécessaire de demander des radiographies, d'échographies ou d'IRM.

Le traitement repose sur le port de chaussure pronatrice de bonne qualité, les anti-inflammatoires et la kinésithérapie. La course sur des terrains bombés (route de campagne) ou en dévers (plage) peuvent provoquer un syndrome du TFL.  Dans ce cas, la course sur terrain parfaitement plat peut suffire à guérrir.

En cas déchec, l'infiltration peut trouver sa place. La chirurgie est exceptionnelle.

Comment Continuer à Courir ?

 

Le syndrome du TFL repose sur un trépied (fréquence, durée, intensité des entraînements) mal maitrisé.

 -Jouer sur ces paramètres et donc diminuer la charge de travail permet souvent de continuer à s'entraîner.

 - Pour "travailler le cardio", variez les sports (natation, vélo ...)

 - Passez au fractionné ! En travaillant votre endurance sans faire beaucoup de kilomètres, la douleur diminuera.

- Essayez de changer vos chaussures. Même de très bonne qualité, elles ne sont peut-être pas adaptées à votre style de course ou à votre morphologie.

 - Glacez votre genou (env. 20 minutes) juste après l'effort.

- Etirez le muscle T.F.L. avant et après chaque sortie.

En Bref !

 

Pathologie fréquente chez le coureur et souvent tenace. L'étude de la course et son éventuelle correction par des semelles faites par un podologue du sport est souvent salvatrice.

Institut Médical Sport Santé

34 av. du Général Sarrail

Porte C

75 016 Paris

Tel: 01 87 44 24 24

www.imss- sfp.com