Périostite tibiale
périostite

C'est Quoi ?

 

La périostite correspond à une inflammation de l'enveloppe de l'os, le périoste. C'est au niveau du tibia que ce dernier est le plus souvent atteint à cause de tractions répétées des muscles qui s'y insèrent. Cette pathologie prédomine dans les sports collectifs et l'athlétisme.

Les douleurs sont au premier plan. Ressenties Initialement lors des efforts,  elles peuvent devenir permanentes et finir par gêner la vie quotidienne.

 

Quelles Suites ?

 

Comme pour les tendinopathies, l'évolution naturelle des périostites est la guérison sur ... quelques mois voire quelques années !

La périostite est souvent récidivante et sournoise. Elle peut survenir à tout moment alors que tout semble avoir été fait pour l'éviter. Son évolution est aléatoire et sa cause multifactorielle. Il importe donc de maximiser les chances d'une guérison complète en actionnant plusieurs leviers thérapeutiques (gestion de l'entraînement, anti inflammatoires, laser, onde de chocs, chaussage, hydratation, alimentation, technique de course, surface du terrain, échauffement  ...) 

Que Faire ?

 

Le diagnostic est clinique mais une I.R.M., un scanner ou une radiographie peuvent être demandées pour éliminer la fracture de fatigue dont la symptomatologie est proche.

Comme pour les tendinopathies, le repos sportif permet rarement la guérison et l'utilisation seule d' anti inflammatoires est décevante.

La solution thérapeutique se trouve souvent dans le changement de type de chaussage qui est souvent inadapté au type de course ou d'appui et qui "sur sollicite" les muscles releveurs du pied (technopathies). Parfois la réalisation de semelles par un podologue du sport est nécessaire. En cas d'échec, c'est l'association de plusieurs traitements qui sera salvatrice (cf. traitement des tendinopathies).

Pour Aller Plus Loin

 

La frontière entre périostite et fracture de fatigue est ténue. Certains vont jusqu'à affirmer que la périostite est une fracture de fatigue. Il importe pourtant de bien faire le distinguo entre ces deux pathologies. Dans le premier cas, le traitement visera à baisser le seuil de la douleur afin que les performances sportives soient conservées, alors que dans le deuxième cas, le repos sera l'élément  clé du traitement.

En Bref !

 

Pathologie fréquente chez le joggeur, souvent récidivante. Une surcharge d'entrainement est souvent l'élément déclencheur et une technopathie la cause. Importance d'éliminer la fracture de fatigue qui singe la périostite.

Institut Médical Sport Santé

34 av. du Général Sarrail

Porte C

75 016 Paris

Tel: 01 87 44 24 24

www.imss- sfp.com