nutrition du sport
L'alimentation la veille d'une compétition

Le Principe

 

La veille d'une compétition, le repas du soir est capital. Sa digestion doit être aisée et rapide pour ne pas nuire à la qualité du sommeil. Pour ce faire, on limitera les aliments gras  qui ralentissent la digestion et  n'ont aucun intérêt sur la performance du lendemain. Ce repas doit  être hypercalorique  avec  un apport conséquent en glucides d'apsorbtion lente.  Les protéines doivent être présentes sous forme de viande maigre, de poisson ou de volaille et de yaourt en guise de dessert. L'Hydratation doit être importante. Afin de préserver le  sommeil, le café et le thé sont à proscrire.

 

Exemple de Repas

 

         Potage de légumes ou crudités

         Blanc de volaille grillé ou filet de

         cabillaud

         Ratatouille de légumes ou courgettes

         Spaghetti cuits "al dente" ou riz blanc

         Compote de fruits ou yaourt maigre

         Eau plate

        

         Baguette

         

 

Les Erreurs à Eviter

 

"Le meilleur moyen pour bien se préparer à une compétition est de bien dormir !"

On évitera donc l'ingestion d'aliments qui retardent l'endormissement en perturbant la digestion ou l'équilibre glycémique.  Ainsi, les  aliments  gras  sous toutes   leurs  formes  (sauces , fromages, viandes grasses, plats industriels, pâtes feuilletées,  mayonnaise, viennoiseries...), les glucides à absorption rapides et les féculents indigestes sont à proscrire ainsi que les plats épicés ou faisandés.

                                              

Les Conseils du Pro !

 

Essayer ce type de repas en amont d'une compétition. Prévoyez de le prendre la veille d'un entraînement  dont la durée et l'intensité  seront proches de votre épreuve compétitive. Vous aurez ainsi l'occasion de le tester et l'adapter à votre goût et votre performance lors de cet entraînement.

Institut Médical Sport Santé

34 av. du Général Sarrail

Porte C

75 016 Paris

Tel: 01 87 44 24 24

www.imss- sfp.com