Sciatique
luxation épaule

C'est Quoi ?

 

La névralgie du nerf sciatique communément appelé "sciatique" se traduit par une douleur qui irradie le long du nerf sciatique. Ce dernier quitte le bas de la moelle épinière pour rejoindre les pieds. Le nerf sciatique a un tronc commun passant par la fesse et l'arrière de la cuisse et se divise en une branche antérieure (L5) innervant l'avant de la jambe et le dessus du pied jusqu'au gros orteil et une branche postérieure (S1) innervant le mollet et le dessous du pied.

La "sciatique" est le plus souvent en rapport avec une hernie discale (cf. en rouge sur schéma) qui fait saillie et vient "appuyer" sur la racine nerveuse (en violet sur le schéma). Le problème vient donc du dos alors que les douleurs sont ressenties au niveau des membres inférieurs.

 

Quelles Suites ?

 

Les suites dépendent de l'étiologie de la sciatique. Dans le cas d'une hernie discale, le traitement médical permet souvent une guérison en moins de quatre semaines. Hormis dans le cas de la chirurgie, la guérison ne passe pas par l'éxérèse de la hernie discale. En effet, des milliers de personnes ont une hernie discale et sont totalement assymptomatiques.

Dans le cadre d'un canal lombaire étroit* et de l'arthrose, le traitement est le même avec une chance de guérir sans la chirurgie beaucoup plus faible.

 

 

 

Que Faire ?

 

L'examen du médecin suffit souvent à poser le diagnostic. En cas de doute ou d'échec du traitement un scanner ou une IRM peuvent être prescrites pour objectiver la cause de la compression du nerf sciatique.

Dans le cas d'une hernie discale et en l'absence d'urgence (cf. "Pour Aller Plus Loin"), le repos, les anti-inflammatoires, les antalgiques, la kinésithérapie voir les infiltrations sont proposés. En cas d'échec du traitement, une chirurgie peut être proposée.

Dans les autres cas, c'est le traitement de la cause qui va guider le praticien.

Pour Aller Plus Loin

 

La sciatique n'est pas une maladie mais le reflet d'un conflit sur son trajet. Cela peut provenir d'une hernie discale, d'un canal lombaire étroit*, d'une arthrose du dos, d'un traumatisme, d'une tumeur compressive...

Il y a urgence quand la compression est importante et qu'elle risque "d'étouffer" le nerf, cela se traduit par une douleur atroce du membre, une anesthésie ou une paralysie de ce dernier. Dans ce cas une chirurgie "décompressive" est nécessaire dans un délai < 6 heures.

La sciatique touche habituellement qu'un seul membre. Dans le cas contraire on parle de sciatique à bascule. Ce dernier élément n'est pas un signe de gravité ou de mauvais pronostic.

Il n'y a pas de parallélisme entre la taille de la hernie discale et la douleur qu'elle entraîne .Une "grosse" hernie peut être peu douloureuse et avoir un excellent pronostic.

* Le canal lombaire étroit touche souvent la personne âgée. Il correspond à un retrecissement  du canal qui entoure la moëlle épinière et entaîne parfois une compression neurologique. La diminution du diamètre du canal lomabire peut être en rapport avec une "anomalité" congénitale (canal lombaire étroit constitutionnel) ou une arthrose postérieure des vertèbres (canal lombaire dégénératif). Les douleurs aparaissent à la marche, obligeant le patient à s'arreter avant de repartir à nouveau (claudication intermittente). Le traitement sera celui de la sciatique mais souvent sans effet si le retrecissemet est sevère. On s'orientera alors vers la chirurgie d'autant que l'évolution du canal lombaire étroit est vers l'aggravation avec le temps.

 

En Bref !

 

Pathologie douloureuse, fréquente, parfois inquiétante pour le patient le plus souvent en rapport avec une hernie discale.

Institut Médical Sport Santé

34 av. du Général Sarrail

Porte C

75 016 Paris

Tel: 01 87 44 24 24

www.imss- sfp.com