Luxation épaule
luxation épaule

C'est Quoi ?

 

La luxation d'épaule correspond à la sortie de la tête de l'humérus hors de la cavité articulaire de l'omoplate (glène). Dans 95 % des cas la luxation est antérieure. Elle touche essentiellement l'adulte jeune et survient le plus souvent après un traumatisme indirect (chute sur la main bras tendu).

La douleur est vive et s'accompagne d'une impotence fonctionnelle totale, il est impossible d'écarter le bras du  corps ou de faire la "ola".

 

Quelles Suites ?

 

Après un premier épisode et même après une rééducation bien conduite, le risque de récidive est élevé. Il l'est d'autant plus que le premier épisode de luxation arrive tôt dans la vie du sportif. Cependant après un "feu vert médical", la reprise du sport est  généralement possible dès 3 mois en sachant que certains sports favorisent ces récidives (judo, rugby, sports de lancer, handball, volley, basketball ...).

Que Faire ?

 

La réduction de cette luxation doit être  faite en urgence, préférentiellement à l'hôpital pour bénéficier d'examens radiographiques. La réduction doit être douce par manoeuvre simple. Si cette dernière est trop douloureuse, elle se fera sous anesthésie locale ou générale de quelques minutes.

Une fois la tête de l'humérus à sa place, la douleur cesse immédiatement. Une immobilisation "bras en écharpe" de 3 semaines est prescrite. Elle vise à mettre l'articulation au repos et permettre la cicatrisation.

Une rééducation doit être systématique pour permettre la restauration des amplitudes articulaires et limiter le risque de récidives.

Pour Aller Plus Loin

 

Lors de la luxation, le déplacement rapide de la tête humérale "arrache" tout sur son passage  provoquant des lésions pouvant être le nid de récidives, d'instabilités et/ou de douleurs. Dans ce cas, l'IRM ou l'arthro-IRM permettra de faire le bilan des "dégâts collatéraux" (état du labrum et du ligament gléno humeral inférieur) et orientera le traitement.

De la  rééducation  à base de renforcement musculaire à la chirurgie stabilisatrice, le traitement vise à reprendre une activité sportive en toute sécurité.

En Bref !

 

Urgence, Reprise du sport possible, Risque de récidive, Nécessité d'une chirurgie en cas de récidive ou d'instabilité persistante malgré une rééducation bien conduite.

Institut Médical Sport Santé

34 av. du Général Sarrail

Porte C

75 016 Paris

Tel: 01 87 44 24 24

www.imss- sfp.com